Aventurier engagé : comment choisir du matériel eco-friendly ?

Guide de l’équipement éthique et durable pour vivre l’aventure au grand air sans complexe.

Acheter est un acte militant. Choisir un produit ou un service, c’est donner sa voix à une entreprise, la soutenir, accepter ses valeurs et sa philosophie. Ce n’est pas un secret, l’impact de l’industrie du vêtement sur l’environnement est alarmant. Chaque année, la production textile ponctionne 4% de l’eau potable disponible sur la planète, elle émet à elle seule 8% des émissions de CO2. Ces chiffres sont comme une enclume pour les amoureux de la nature qui se retrouvent face à un dilemme de taille. Animés par un besoin vital d’évasion, les adeptes de sports outdoor sont aussi de grands consommateurs.

Partir à l’aventure avec du matériel respectueux de l’environnement, c’est pratiquer l’outdoor en pleine conscience et donner du sens au voyage.

Dans cet article, nous parlons de l’impact environnemental des équipements outdoor, et tentons de comprendre les critères qui définissent leur durabilité. Nos équipes ont compilé pour toi des conseils pratiques pour vagabonder en montagne sans culpabiliser ainsi qu’une sélection de marques outdoor eco-friendly.

Aventurier engagé : comment choisir du matériel eco-friendly ?
Photo d’illustration / Taryn Elliott – Pexels

Mon matériel outdoor est-il éco-responsable ?

Pour pratiquer l’outdoor, il est essentiel de bien s’équiper. Tu rêves d’une balade en forêt, une sortie à VTT ou en kayak, une randonnée sur les glaciers ? Ou peut-être préfères-tu passer une nuit dans un chalet d’altitude, au cœur d’un parc national ? Ces activités en extérieur paraissent 100% écologiques au premier regard. Et pourtant.

En profitant de l’air pur des montagnes, on ne réalise pas toujours l’importance de notre propre impact sur les ressources naturelles et sur les écosystèmes. Pour résister aux conditions extrêmes (vent, neige, températures négatives humidité, etc.), on recherche souvent le matériel le plus performant.

Prise de conscience

Outopia est une communauté de passionnés engagés, résolument tournée vers l’horizon, le futur. Nous encourageons la pratique d’activités au grand air pour tous, le plus souvent possible. Explorer les grands espaces, pique-niquer au bord d’un lac d’altitude, passer la nuit dans un refuge de haute montagne, ici, en Suisse… Nous vivons des micro-aventures inspirantes et régénérantes auxquelles nous ne renoncerons pour rien au monde. 

Nous sommes convaincus que passer du temps dans la nature est le meilleur moyen de se sentir concerné par la protection de la planète et notre impact sur l’environnement.

Personne n’est parfait, on ne prétend pas être irréprochables. Nous essayons de nous équiper avec des vêtements et du matériel qui respectent à la fois l’environnement, les hommes et les animaux. Pour mieux comprendre, nous avons identifié les principales sources de pollution issues du matériel outdoor :

  • Les fibres textiles synthétiques et plus particulièrement le polyester qui représente 70% de la production de matières premières issue du pétrole
  • L’imperméabilisation des équipements à base de produits chimiques tels que les hydrocarbures perfluorés toxiques détruisent les écosystèmes et les ressources naturelles de la planète
  • Les produits issus de l’industrie du cuir, qui nécessitent des quantités astronomiques d’eau, causant déforestation et pollution de l’environnement, ainsi que les procédés chimiques liés à la tannerie
  • L’industrie du coton (hors coton organique) utilise des engrais et des pesticides de manière massive
  • La consommation d’eau : entre 5 400 et 19 000 litres d’eau sont actuellement nécessaires pour produire un kilo de coton
  • En Europe, 4 milliards de tonnes de déchets vestimentaires sont jetées chaque année (sans compter les emballages), la plupart n’est pas recyclable
  • Si le secteur de la mode emploie 75 millions de personnes sur la planète, les conditions de travail sont souvent alarmantes, avec en première ligne les enfants et les femmes, exploités et surexposés aux produits toxiques.

La marge de progression est très importante. Et chacun d’entre nous peut y contribuer.

Reconnaître le matériel eco-friendly

Tu le devines, être un aventurier éco-responsable est un vrai défi, on ne sait pas toujours à quelle marque se fier, le greenwashing a envahi nos vies. 

Plus généralement, le vêtement outdoor éco-responsable se caractérise par l’utilisation de matières recyclées, biologiques ou naturelles (polyester recyclé, t-shirt en coton bio, chaussures, sac à dos ou encore tente réalisées en plastique recyclé, etc.). Heureusement, pour s’y retrouver, des labels existent. 

Les labels Bluesign ® et Oeko-Tex 100 garantissent la non-utilisation de substances toxiques nocives pour la santé et pour l’environnement. Si tu vois le label RDS (Responsible Down Standard), il s’agit d’une garantie pour la protection des volatiles qui contribuent à la production de duvets et de plumes. 

Garde un œil également sur la certification B-Corps qui est délivrée aux entreprises de vêtements outdoor les plus respectueuses de l’environnement. 

Un autre indicateur de confiance, les entreprises membres du mouvement international 1% pour la planète, à l’instar de Patagonia. Elles donnent 1% de leur chiffre d’affaires à des associations de préservation de l’environnement. Pas mal, non ?

Bien s’équiper pour l’outdoor : se poser les bonnes questions

Ai-je vraiment besoin de ce matériel outdoor ?

Qu’on soit débutant ou professionnel de la montagne, les tentations d’acheter du nouveau matériel sont omniprésentes. En tant que consom’acteur, c’est à chacun d’entre nous de faire preuve de bon sens, de réfléchir à l’utilité réelle de chaque investissement. Si tu n’as jamais pratiqué le ski de fond ou le parapente, essaye d’abord, investis ensuite. C’est le meilleur moyen de réduire son empreinte environnementale : privilégier la qualité à la quantité.

Recycler ou réparer son matériel outdoor 

Exit la mode jetable, les vêtements outdoor sont, en général, conçus pour durer. Alors avant d’investir dans du neuf, il peut être intéressant de les repriser / recycler / réparer. De nombreuses pièces sont mêmes vendues sous garantie, ce qui permet de faire appel à des services après-vente même si ton matériel te semble en fin de vie. 

Emprunter ou louer son matériel outdoor

Tu as envie de partir en micro-aventure avec Outopia mais tu ne possèdes aucun matériel outdoor ? Pas de panique. Inutile d’investir dans un équipement d’alpinisme complet sans certitude. Avant de partir en voyage, commence par consulter tes amis, ils pourront certainement te prêter une bonne paire de chaussures de randonnée, une veste à capuche imperméable, un sac à dos ou une trousse de premiers soins. Tu peux également te tourner vers les agences de location de matériel outdoor basées en Suisse comme Bächli Bergsport, Défi montagne ou encore les petites échoppes indépendantes près de chez toi.

Acheter du matériel outdoor d’occasion

Alternative redoutable, l’achat de matériel de seconde main se révèle souvent la solution la plus écologique et la plus économique. En Suisse, tu peux facilement trouver du matériel d’occasion sur des sites généralistes tels que Ricardo.ch ou Anibis.ch ou des spécialistes comme 2nd Peak à Zürich. Reste à l’affût (va jeter un œil aux groupes Facebook dédiés à l’outdoor), les vide-greniers et les marchés aux puces pour chiner des pépites vintage (pour randonner avec style), juste à côté de chez toi. 

Notre sélection de marques outdoor eco-friendly

Le marché du matériel outdoor éthique et durable est en plein essor. Si tu décides finalement d’investir dans du neuf, voici une sélection de la team Outopia, pour passer plus de temps au grand air et vivre des expériences de qualité en montagne (ce contenu n’est absolument pas sponsorisé).

Patagonia

Patagonia fabrique des vêtements et des équipements de plein air haute performance pour l’escalade, le surf, le ski et le snowboard. La firme californienne est activiste par définition, elle est engagée dans la protection de l’environnement depuis 1972 (bientôt 50 ans !). Tous leurs produits sont éco-conçus et garantis pour durer le plus longtemps possible. La marque propose également des solutions de recyclage à travers son programme Worn Wear, le meilleur compromis pour réduire son impact carbone en augmentant le cycle de vie des produits.

Patagonia seconde main
Patagonia Worn Wear / Donner une seconde vie à son matériel outdoor

Picture Organic Clothing

Depuis douze ans, Picture Organic Clothing est devenue une marque de référence de l’éco-conception pour les adeptes des sports de glisse. Basée à Clermont-Ferrand, c’est un peu la version française de Patagonia. Tous leurs vêtements sont conçus de manière écologique, recyclés ou biosourcés. Pour sortir au plus vite des produits issus du pétrole, ils utilisent du polyester recyclé ou encore du fil réalisé à base de déchets de canne à sucre. C’est la force de Picture, développer de nouvelles matières comme le NaturalPrene et l’EicoPrene, des alternatives au néoprène, à base d’hévéa, de calcaire ou de pneus usagés. Chez Outopia, on est complètement fans de leur veste polaire poche kangourou.

Vaude

La marque allemande, basée à proximité du Lac de Constance, innove en matière de vêtements d’extérieur éco-responsables. Vaude créé des produits textiles écologiques (et même biodégradables pour certains), des tentes, des sacs à dos, des chaussures de randonnée et même des sacs de couchage si tu prévois de faire un bivouac sur les sommets. Bref, tout le matériel nécessaire pour le randonneur responsable. De plus, Vaude participe activement au programme de la Fair Wear Foundation pour améliorer les conditions de travail dans l’industrie textile.

Millet et Lafuma

Millet Mountain Group (dont fait partie la marque Lafuma) s’engage vers l’innovation et le respect de l’environnement en misant sur des matières à impact zéro et sur les circuits courts. Les deux marques outdoor se complètent à merveille : Millet s’oriente vers la verticalité et la performance alpine, tandis que Lafuma mise sur le trekking et la rando. Lafuma vient d’ailleurs de sortir une nouvelle collection up-cycling créée avec des matériaux recyclés, les surplus de production destinés à la destruction.

Häglofs

La célèbre marque suédoise fondée par le visionnaire Wiktor Haglöf en 1914, a récemment déclaré être « climatiquement neutre ». Si ce bilan a été atteint grâce à la compensation (reboisement, investissements dans des projets durables, achat de crédits carbone…), la marque s’engage vers un objectif zéro carbone à l’horizon 2030. Häglofs créé des vêtements dédiés aux sports de montagne comme le ski, le trekking et autres types de sports intenses en mouvement. Nous ne pouvons que recommander.

Lagoped

Sous l’emblème tutélaire du lagopède, le credo majeur de la jeune marque française est l’éco-responsabilité. Les piliers de Lagoped sont la création de vêtements recyclés et recyclables, notamment à partir de bouteilles en plastique, la proximité de la production qui est impérativement européenne et l’absence de PFC (Perfluorocarbure) dans ses produits déperlants. 


Chez Outopia, nous aimons dépasser nos limites, vivre hors de notre zone de confort. En encourageant la pratique de l’outdoor de manière eco-friendly, on mobilise à la fois nos muscles et nos neurones. Pour rejoindre l’une de nos micro-aventures engagées en Suisse, tu peux te connecter sur www.outopia.co 

Et pour rester informé(e) de nos prochaines expéditions au grand air, rejoins vite notre nouvelle communauté d’entraide et de partage autour de l’outdoor suisse. 


➡️  Retrouve-nous dès aujourd’hui sur les réseaux sociaux : Instagram, Facebook et LinkedIn.

Add a Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code